Comment prévenir les risques psychosociaux?

Comment prévenir les risques psychosociaux?

Nous sommes au cœur de la semaine pour la qualité de vie au travail qui se déroule du 10 au 14 juin, j’en profite donc pour vous faire un retour sur la prévention des risques psychosociaux en entreprise et en particulier sur les projets qui vous incombent.

Pourquoi y-a-t-il des risques psychosociaux dans les entreprises ?

Selon J-B. Sahler, expert des risques psychosociaux, qui travaille dans le réseau de l’Agence Nationale pour l’amélioration des Conditions de Travail (ANACT), les risques psychosociaux ont plusieurs origines : une rencontre entre un travailleur qui a sa logique propre (gagner sa vie, construire une carrière, épanouissement, se réaliser à travers son travail), ses objectifs personnels et une entreprise qui a d’autres objectifs (compétitivité, rentabilité, …), qui ne sont pas toujours en adéquation avec ceux de l’employé.

La maîtrise des risques fait partie des missions du chef de projet, et les risques psychosociaux bien sûr n’échappent pas à la règle.

Au sein d’une équipe projet dont vous avez la responsabilité, les tensions relationnelles les plus fréquemment rencontrées sont les suivantes :

entre vous en tant que chef de projet et/ou manager et un ou plusieurs membres de votre équipe, suite  au travail que vous leur demandez de faire dans le cadre du projet, pour contribuer à l’atteinte des objectifs du projet, ou simplement tension suite à des jalousies ou des incompatibilités de caractère

– parfois même entre les membres de votre équipe

Les tensions rencontrées peuvent provenir d’autres sources :

– la dégradation des conditions de travail, moins d’espace de travail, déménagement des bureaux dans des zones sensibles, plus de difficultés pour accéder au lieu de travail (embouteillages, lignes saturées de transports en commun)

– la course effrénée à la productivité : travailler toujours plus en moins de temps pour une rémunération équivalente, voire inférieure

Pourquoi faut-il tenir compte des risques psychosociaux ?

Les risques psychosociaux recouvrent différents risques professionnels qui mettent en péril la santé physique et mentale des membres de l’équipe projet. Le stress est une des manifestations de ces risques.

Sur les projets, les conséquences dangereuses sont l’absentéisme, la démission de membres de l’équipe projet voire le cas le plus extrême mais qui est pourtant une réalité, le suicide d’un salarié.  Car la souffrance au travail est une réalité qui peut conduire à des comportements extrêmes, révélateurs d’un profond malaise dans une organisation.

Comment prévenir les risques psychosociaux ?

Les conditions psychologiques

En tant que manager et/ou chef de projet, vous avez un rôle majeur à jouer dans cette prévention.

Une évidence mais bonne à rappeler : évitez toute forme de harcèlement, cela se retournera toujours contre vous !

Vous devez régulièrement prendre la température dans votre équipe, surtout si le projet vit des heures difficiles de tensions sur les coûts, les délais et la qualité. Il est donc important de communiquer avec les membres de votre équipe, de passer un peu de temps à la machine à café, et de garder en tête votre rôle de facilitateur en gardant la porte ouverte pour recevoir en entretien individuel un ou plusieurs membres de votre équipe qui rencontre des difficultés professionnelles.

Vous pouvez organiser une ou deux fois par an des activités de « team building « , un restaurant en soirée avec toute votre équipe, une visite guidée culturelle, une activité sportive à partager en équipe, etc … c’est l’occasion de se rencontrer dans un autre contexte et de mieux se connaître.

Vous pouvez aussi mettre en place des ateliers de Codéveloppement (appelés aussi codev).

Les conditions matérielles

Par ailleurs, l’aménagement des bureaux a son importance pour améliorer la qualité de travail et prévenir les risques psychosociaux, évitez l’entassement des membres de votre équipe et prévoyez assez de place pour chacun. Si vous le pouvez, demandez à la Direction l’installation de votre équipe dans de grands bureaux.

Prévoyez des périodes de rangement car on y voit beaucoup plus clair dans un espace de travail rangé.

Dans la mesure du possible, donnez accès aux membres de votre équipe aux ressources indispensables pour leur développement professionnel : formation(s), logiciel(s), fournitures …

Faire appel à des acteurs externes pour mettre en place une démarche de prévention des risques

A l’occasion d’une conférence organisée par le PMI (Project Management Institute) sur le thème de la souffrance au travail, j’ai pu écouter Marie Pezé, Docteur en Psychologie, psychanalyste, expert auprès de la Cour d’Appel de Versailles. Elle a créé la première consultation « Souffrance et travail » en 1997 au Centre d’Accueil et de Soins Hospitaliers de Nanterre. Il en existe désormais 35. Elle est par ailleurs responsable pédagogique du certificat de spécialisation en psychopathologie du travail qu’a lancé Christophe Dejours en Novembre 2008 au CNAM.
Marie Pezé travaille notamment dans des entreprises qui lui font appel pour mettre en place une stratégie de prévention des risques psychosociaux sur le long terme.

La tendance observée est de faire de plus en plus appel à des spécialistes en prévention, Marie Pezé en fait partie, avant que ne s’instaure une situation de crise de climat social grave.  Ces spécialistes ne viennent donc plus seulement éteindre des feux mais travailler en amont sur la prévention.

Et vous, que faites-vous pour prévenir les risques psychosociaux dans votre équipe?

Claire Cornic

Copyright photo  : site souffrance et travail

4 Commentaires

  1. parteniz 23 juin 2013 à 15 h 47 min - Reply

    Bonjour, je vous remercie pour ce blog très pertinent sur le sujet. Je pense que petit à petit les entreprises prennent conscience de ces risques et que nous sommes sur la bonne voie.

  2. Désiré Dapomon 28 mars 2014 à 16 h 55 min - Reply

    merci pour ce blog
    c’est beaucoup utile pour moi

  3. pierre 27 juin 2014 à 17 h 54 min - Reply

    Merci pour cet article complet et d’actualité tout autant que les facteurs de pénibilité

  4. lena 9 novembre 2014 à 11 h 38 min - Reply

    L’adoption de mesures techniques et organisationnelles au travers de plans d’action psychosociaux, nécessite au préalable une analyse et une évaluation de la situation actuelle des risques, avec l’aide d’outils méthodologiques pertinents. voir : L’analyse et l’évaluation des risques psychosociaux : http://www.officiel-prevention.com/protections-collectives-organisation-ergonomie/psychologie-du-travail/detail_dossier_CHSCT.php?rub=38&ssrub=163&dossid=481

Ajouter un commentaire