Faciliter l’expression par des moyens divers dans les Groupes de Codéveloppement Professionnels

Faciliter l’expression par des moyens divers dans  les Groupes de Codéveloppement Professionnels

Voici un article invité écrit par Adriana Díaz-Berrio, Anoush Kervorkian et  Fabien Favier

Même si on a suivi une formation pour devenir animateur de Groupe de Codéveloppement  on peut avoir envie de trouver des moyens pour enrichir sa pratique d’animation et apprendre en partagent des expériences avec d’autres animateurs qui peuvent nous aider à élargir notre perspective. Dans cet article nous voulons répondre à la question suivante : Que se passerait-il si, dans une rencontre de Codéveloppement, tout en respectant les étapes de sa structure, ses rôles, ses principes et son code d’éthique, nous facilitions les échanges en nous servant de modes d’expression autres que les mots? Quelles seraient ces autres modalités d’expression?

Par exemple, quand nous utilisons les dessins, elle permet au client de mettre en dessins des aspects de sa situation et exprimer autrement son ressenti. L’approche Narrative se sert des histoires et  nous invite à poser des questions qui aident la personne à prendre contact, à partir d’une nouvelle perspective, avec ses ressources personnelles. L’improvisation théâtrale nous offre des possibilités de nous exprimer, en invitant le corps à s’inclure dans des scènes et le jeu.

Quels seraient les bénéfices, si en plus d’interagir, dans le Groupe de Codéveloppement, en parlant uniquement, nous pouvions échanger aussi autrement?

Prendre du recul plus rapidement

D’un côte, sur le plan rationnel, les étapes d’une séance de Codéveloppement aident la personne qui a exposé sa situation à voir plus clair, à la vivre autrement et à mieux se comprendre. Les questions l’amènent à explorer des avenues différentes et l’invitent à  élargir sa perspective, tout en lui permettant de prendre un certain recul. Ce recul pourrait-il se produire plus facilement?

La personne ou l’équipe (car il est possible aussi de traiter la situation d’une équipe et c’est alors toute l’équipe qui prend la place du client) n’est jamais le problème mais, parfois, elle a une relation si étroite avec lui ! Et du coup cela rend difficile de prendre le recul et le groupe contribue à ce processus. Mais cela peut être plus simple si nous demandons au client de le dessiner, si nous l’aidons à le poser à distance grâce à un changement dans la narrative originale et pourquoi pas, de le jouer ou le faire jouer à d’autres.

Avec les pratiques narratives en général et grâce aux questions narratives en particulier, par exemple, nous arrivons à décoller plus simplement la personne du problème!

Changement de perspective

Les questions de clarification à l’étape deux nous amènent à élargir notre vision.  Cependant, les questions narratives nous permettraient, comme le dit David Épston l’un des deux fondateurs, de créer une nouvelle version de sa vie, et de regarder ce qui est important pour la personne, et de lui permettre de reprendre auteurité sur sa vie (nous aimons ce jeux de mots entre auteur et autorité) car c’est bien de cela qu’il s’agit. Et les personnes, une fois qu’elles ont repris cette « auteurité », savent bien ce dont elles ont besoin. Elles ont toutes les compétences et les savoirs en elles ! Le Groupe de Codéveloppement est facilitateur  de processus en ce qu’il renvoie, résonne, et transporte le client par ses questions influentes mais décentrées.

Contacter ses émotions et les transformer

D’un autre côté, sur le plan émotif, la personne qui parle de sa situation dans le groupe, prend conscience de ses propres sentiments et se libère d’une certaine tension ou préoccupation en les partageant. Est-ce que ce plan émotif serait-il plus accessible quand on introduit un type de langage qui passe par le corps?

Le groupe apporte son écoute bienveillante, sa volonté de comprendre et son support. Cela aide la personne à  se sentir accompagnée et  à gagner plus de confiance en elle-même, dans ses capacités et ses possibilités. Imaginons ce qui se passerait s’il choisissait d’exprimer ce support par des mots mais aussi en dessins, en histoires et en questions qui vous redonnent un pouvoir personnel ou en mouvements?

En effet, une autre forme d’expression qui enrichi le Codéveloppement est l’improvisation. Pourquoi l’utiliser comme outil dans l’approche du Codéveloppement ? Parce que l’elle permet des apprentissages forts!

Un animateur de Groupe de Codéveloppement peut utiliser des exercices d’improvisation en rapport avec les problématiques exprimées lors des séances de Codéveloppement pour rendre plus immédiat le contact avec les émotions, sensations physiques et pensées afin de découvrir de nouveaux comportements.

Par exemple, quand l’intellect rame, fatigue, n’arrive pas à oser aller plus loin …, l’utilisation d’exercices simples d’improvisation permet d’impliquer le corps, les sens, les émotions et rend possible le fait de s’ancrer dans l’instant par l’expérience vécue.

Elle mobilise tout le corps de manière active et court-circuite notre activité mentale, nos pensées négatives.

Profiter d’avantage de l’intuition

Ces modes de communication ont en commun le fait d’engager le côté droit du cerveau, plus intuitif et plus créatif. Nous voulons donner quelques exemples pour mieux illustrer ceci.  Lors d’une séance avec un client qui avait mis l’accent, sur le fait qu’il avait besoin d’argent pour un projet. Le groupe explorait, depuis le début de la rencontre, cet angle de la situation.

Il semblait primordial pour lui, mais au moment où le client a fait un dessin, toute la consultation a pris une autre direction. En dessinant, il a vu clairement que le plus important pour lui, n’était pas fondamentalement de trouver une solution de financement, mais surtout, et de manière plus urgente, de savoir gérer son niveau d’anxiété et de frustration, face à cette impossibilité de trouver des fonds pour ce projet.

Une invitation pour ceux qui veulent apprendre et oser explorer

Notre question de départ était : comment faciliter l’expression de l’intelligence collective par des moyens d’expression divers et enrichir les séances des Groupes de Codéveloppement  et atteindre de meilleurs résultats?

Pour y répondre, trois animateurs de Groupes de Codéveloppement, facilitateurs et formateurs, chacun expert d’une de ces approches vous invitent du 7 au 9 octobre à Paris à participer un atelier pour co-créer avec eux un espace de découverte et d’échanges inspirants qui enrichira votre pratique d’animateur et de facilitateur. Désirez-vous en savoir plus? Visitez le site http://grafiquenarativeimpro.mystrikingly.com/

Pour toute inscription avant le 30 septembre 2019, bénéficiez de 10 % de rabais en précisant que vous venez du Blog Gestion De Projet.

Ajouter un commentaire