Faisabilité financière ou étude financière : un des axes de l’étude de faisabilité d’un projet (3/4)

Faisabilité financière ou étude financière : un des axes de l’étude de faisabilité d’un projet (3/4)

Avant de lancer votre projet, faites une étude de faisabilité.

Cette étude devra couvrir différents aspects : la faisabilité commerciale ou l’étude de marché, la faisabilité technique ou Etude technique, la faisabilité financière ou l’étude financière, la faisabilité économique ou étude économique.

L’objet de cet article est l’aspect de la faisabilité financière ou étude financière.

Etude financière

L’étude financière doit statuer sur la rentabilité du projet et sur la possibilité de le financer, donc :

  • Evaluer le coût prévisionnel du projet ;
  • Identifier les risques financiers du projet ;
  • Elaborer son plan de financement ;
  • Analyser son équilibre financier ;
  • Evaluer sa rentabilité ;
  • Identifier les sources de financement (internes et/ou externes)

Evaluer le coût prévisionnel du projet

Si des projets similaires ont déjà été faits et documentés au sein de l’organisation, le chef de projet doit s’en inspirer pour réaliser son estimation des coûts prévisionnels de ce projet.

Il est intéressant aussi d’estimer non seulement les coûts prévisionnels du projet, mais les coûts de maintenance une fois le projet terminé, afin qu’ils soient aussi pris en compte dans la décision de lancer ou non le projet. En tout cas, c’est ce que préconise la méthodologie PRINCE2® de gestion de projet au moment de remplir la rubrique des coûts dans le « Cas d’affaire », de ne pas oublier les coûts de maintenance liés à la mise en place du projet.

Si aucun projet similaire n’a jamais été chiffré et que le projet est totalement nouveau, une méthode d’estimation des coûts consiste à obtenir une estimation meilleure parce que plusieurs personnes l’auront validée, on peut alors demander une estimation de la part de participants avec des niveaux d’expérience et d’expertise différents. De plus, cette technique favorise les échanges entre le chef de projet et l’équipe qui est susceptible de travailler sur le projet.

Vous pouvez aussi utiliser les abaques de chiffrage.

Posez-vous les bonnes questions :

Quelles seront pour la durée totale du projet les :
– Charges d’exploitation (achat de biens, de matières premières)
– Achats de fournitures (électricité, eau,…)
– Fournitures d’entretien ( de papeterie, petites fournitures)
– Charges externes (loyers et charges locatives, loyers crédit bail, assurances, entretien, ménage, …)
– Autres charges externes (Frais d’actes, honoraires, frais d’affranchissement, téléphone, publicité, frais de transport et de déplacement, voyages, …)
– Impôts et taxes (taxe professionnelle, autres impôts sauf IS, taxes,…)
– Frais de personnel (salaires et charges sur salaires, prestataires)
– Charges financières (intérêts débiteurs)
– Charges exceptionnelles (toute charge imprévue)

Si les ressources humaines travaillent sur de l’opérationnel et du projet, il faudra appliquer un pourcentage sur les charges au prorata temporis du temps prévisionnel passé sur le projet.

 

Les sources de financement

En fonction de la nature du projet, les sources de financement peuvent être diverses : fonds propres, emprunt bancaire, capital-risque (Business Angels, …), aides/subventions, crowdfunding, …

Claire Cornic

Ajouter un commentaire