Gérez vos projets informatiques avec les méthodes agiles

Gérez vos projets informatiques avec les méthodes agiles

Que se passe t-il en février 2001 lorsqu’un groupe de 17 passionnés du développement logiciel se réunit dans une station de ski de l’UTAH aux États-Unis pour faire du brainstorming?

Et bien, il en ressort le manifeste du développement logiciel agile, une nouvelle manière de gérer les projets informatiques.

Ces hommes sont Kent Beck, Mike Beedle, Arie van Bennekum, Alistair Cockburn, Ward Cunningham, Martin Fowler, James Grenning, Jim Highsmith, Andrew Hunt, Ron Jeffries, Jon Kern, Brian Marick, Robert C. Martin, Steve Mellor, Ken Schwaber, Jeff Sutherland et Dave Thomas. Ils sont tous acteurs indépendants du développement logiciel, parfois concurrents et ils ont mis leurs neurones en commun pour former l’alliance agile qui est à l’origine de nouvelles méthodes de gestion de projet appliqués surtout aux projets informatiques.

Vous pouvez écouter cet article sous forme de Podcast ou bien le lire ci-après.

Faites un clic droit sur le lien ci-dessous et sélectionnez “enregistrer la Cible du lien sous” pour sauvegarder le fichier MP3 sur votre ordinateur ou votre smartphone: Podcast de l’article

Vous pouvez aussi écouter le Podcast directement sur le blog:

Les méthodes agiles sont une manière de réduire le cycle de développement des projets informatiques, de répondre plus rapidement aux évolutions des demandes de l’utilisateur final versatile. Les projets informatiques agiles sont gérés de manière adaptative, incrémentale et itérative.

Aujourd’hui encore, dans le domaine des projets de développement logiciel, les méthodes agiles sont de plus en plus utilisées.  Comme leurs noms l’indiquent, ce sont des méthodes de gestion de projet dynamiques et réactives.

Les méthodes agiles visent à intégrer au cours du projet de manière continue le client final, c’est à dire le plus souvent l’utilisateur final à qui le nouveau logiciel est destiné. Les méthodes agiles permettent une plus grande réactivité aux demandes du client.

Êtes-vous prêt à travailler selon les valeurs des méthodes agiles?

Oui, vous êtes prêt à devenir agile, si vous êtes prêt à privilégier les 4 valeurs suivantes

  • Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils
  • Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive
  • La collaboration entre les développeurs et les clients plus que la négociation contractuelle
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un planning

Comment se manifeste l’agilité au cours du cycle de développement informatique?

Les  valeurs agiles se déclinent en 12 principes communs aux méthodes agiles. On retrouve ces principes dans le fameux manifeste du développement agile:

1 – La priorité numéro 1 est la satisfaction du client. Des versions fonctionnelles du logiciel doivent être régulièrement livrées au client, de manière rapprochée dans le temps. L’agilité vient de ce jeu de ping-pong entre le développeur et le client jusqu’à ce que le client décide qu’il est satisfait avec la version de test livrée.

2 – Les développeurs doivent bien accueillir et de manière réactive des demandes d’évolution même s’ils sont déjà bien avancés dans le développement. L’objectif est de permettre l’acquisition d’un réel avantage concurrentiel pour le client.

3 -Les développeurs doivent réduire les cycles de développement et livrer des versions opérationnelles aux clients dans un laps de temps le plus court possible, entre 2 semaines et 2 mois.

4 – Les utilisateurs métier (clients du logiciel) et les développeurs doivent travailler ensemble quotidiennement. Le manifeste utilise la terminologie de “business people” pour parler des utilisateurs du logiciel.

5 – Construisez votre projet informatique avec des individus motivés, donnez-leur l’environnement de travail et le support dont ils ont besoin et surtout faites-leur confiancepour que le travail soit fait

6 – La méthode la plus efficace pour communiquer des informations à une équipe projet et au sein d’une équipe projet est la conversation en face à face

7 – Le bon fonctionnement du logiciel est la première mesure de progression

8 – Le processus de développement agile s’inscrit dans un processus de développement durable. C’est à dire que les développeurs et les sponsors du projet doivent pouvoir maintenir indéfiniment un rythme de travail soutenable. Il faut donc trouver le bon rythme de travail et s’y tenir.

9 – Il faut porter une attention particulière à l’excellence technique et à une bonne conception, ce qui accroît l’agilité.

10 – La simplicité est primordiale, il s’agit de l’art d’éliminer le travail inutile et superflu. Il faut savoir répondre au besoin exprimé par le client de manière informatiquement simple, avec un développement qui peut facilement évoluer.

11 –  Les meilleurs architectures, spécifications et conceptions émanent des équipes qui s’auto-organisent. Les responsabilités ne sont donc pas l’apanage d’un chef de projet mais sont partagées par chaque membre de l’équipe agile.

12 – A intervalles réguliers, l’équipe agile s’interroge sur la manière d’améliorer encore son efficacité, puis règle et ajuste son comportement en conséquence.

Les méthodes agiles les plus utilisées

Les deux méthodes agiles les plus utilisées dans les pays francophones sont :

  • la méthode Scrum (1996)
  • la méthode Extreme Programming (1999) qu’on appelle aussi méthode XP

Ces deux méthodes feront l’objet d’articles futurs.

Claire Cornic

Copyright photo : wikipedia

Un commentaire

  1. georges 8 décembre 2014 à 23 h 48 min - Reply

    Merci claire

Ajouter un commentaire