Interview d’Alexis Duee sur son projet eco entrepreneur tour

Interview d’Alexis Duee sur son projet eco entrepreneur tour

Partons à la rencontre d’un porteur de projet.
Il s’agit d’Alexis Duee qui travaille sur un projet original et novateur :  l’Eco entrepreneur tour.
En effet, Alexis a filmé des entrepreneurs engagés pour le développement durable à l’occasion d’un tour du monde qui a duré 7 mois.
Suivons Alexis dans son périple des entrepreneurs pour la planète, au Brésil, en Argentine, au Mexique, aux Philippines, au Cambodge et au Vietnam.

Retranscription texte de l’interview

Retranscription texte de l’interview

Claire Cornic : Bonjour. Bienvenue sur le blog-gestion-de-projet.com. Aujourd’hui je vous présente Alexis Duée qui est consultant en stratégie. Nous allons parler d’un projet personnel qui s’appelle ECO ENTREPRENEUR TOUR.

 Claire Cornic : Est-ce que, Alexis, tu peux te présenter à nos auditeurs et nous en dire plus sur ce projet ?

Alexis Duée : Oui, je suis consultant en stratégie et organisation. En 2010, j’ai monté un projet personnel qui s’appelle ECO ENTREPRENEUR TOUR GO LIVE. GO LIVE, ça veut dire « Global Opportunities Local InitiativEs ». L’idée de ce projet est de faire un tour du monde d’initiatives du développement durable à travers un web documentaire. En quelques mots, pendant plusieurs mois, j’ai interviewé des entrepreneurs du développement durable puis, avec une équipe de production, nous avons monté les vidéos : des portraits d’entrepreneurs pour les mettre en ligne. La série se compose de 12 épisodes principalement dans des pays d’Amérique latine et d’Asie du Sud-Est : Argentine, Brésil, Chili, Pérou, Colombie, Mexique, Philippines, Vietnam, Cambodge…

 Claire Cornic : Peux-tu expliquer à nos auditeurs comment l’idée de ce projet t’est venue au départ ?

Alexis Duée : Après une expérience professionnelle de quelques années, j’avais envie de faire un break. J’avais toujours rêvé de faire un tour du monde. Je ne voulais pas faire uniquement du tourisme, mais vraiment monter un projet, faire quelque chose de constructif. J’avais également lu un livre très intéressant sur le sujet : « 80 hommes  pour changer le monde ». Je me suis inspiré de l’idée de ce livre, mais en changeant le principe, moi je souhaitais développer un format plus moderne et interactif, faire des entretiens filmés et monter un web documentaire.

Claire Cornic : Oui, en effet, ce livre, je l’ai lu aussi et c’est un livre de Sylvain Darnil et de Mathieu Le Roux qui ont écrit « 80 hommes pour changer le monde : Entreprendre pour la planète » exactement. Donc ce livre passionnant a été une de tes sources d’inspiration ?

Alexis Duée : Oui effectivement. Mais, j’ai adapté le concept à mes envies, ce que je voulais faire et vraiment plus l’orienter vers la vidéo. C’est un web documentaire mêlant voyages, entreprenariat et développement durable. Comme le développement durable est vaste, j’ai choisi de sélectionner des projets et entrepreneurs dans trois domaines :

1. Eco produits : par exemple, j’ai rencontré aux Philippines, un prêtre – entrepreneur qui a développé une entreprise d’accessoires de mode, pour venir en aide à des habitantes pauvres de Manille, en recyclant des matériaux destinés à être jeter.

2. Eco énergie : par exemple, j’ai rencontré au Cambodge, un entrepreneur qui fabrique et commercialise des lampes solaires pour l’usage des habitants des campagnes.

3. Eco tourisme :  par exemple, j’ai rencontré deux entrepreneurs au Brésil qui ont monté un projet d’éco-tourisme pour découvrir certains endroits reculés du Brésil dans le respect des communautés indiennes.

Ce sont quelques exemples parmi les épisodes de la série.

Claire Cornic : Et quelle a été la durée de préparation de ton projet et sa durée de réalisation ?

Alexis Duée : Le projet se décompose en plusieurs étapes : la préparation, le voyage, la post production et la diffusion. La préparation a été de plusieurs mois avant le départ et a consisté à préparer le voyage, le matériel, mettre en place le blog, sélectionner les projets, prendre contact avec les entrepreneurs et planifier les premières interviews. Le voyage autour du monde et réalisation des interviews a duré 7 mois. Enfin, la post-production du web-documentaire avec le montage des épisodes vidéo et son, le développement et lancement du site Internet a duré presque un an. Enfin, nous sommes dans la dernière phase du projet qui est la diffusion ou mise en ligne des épisodes.

Claire Cornic : D’accord. Et est-ce que tu es satisfait par l’atteinte de ton objectif ? Est-ce que tu as vraiment, où tu voulais aller, et quel objectif final tu voulais atteindre ? Est-ce que tu es satisfait finalement ?

Alexis Duée : Le but du projet est de communiquer sur les initiatives locales et mettre en avant les entrepreneurs. A première vue, associer l’entrepreneuriat et le développement durable semble paradoxal, puisque l’enrichissement économique, souvent mal perçu en France, est souvent lié à une exploitation de l’environnement et des Hommes. Le documentaire souhaite démontrer que ces deux concepts ne s’opposent pas et que les entrepreneurs interviewés tirent autant leur épanouissement du développement de leur entreprise et activité, que des bienfaits qu’ils apportent à leur environnement local.

Un autre objectif est de partager des bonnes idées, des « best practices », pour donner envie à de futurs entrepreneurs de se lancer ou à d’autres entrepreneurs de s’orienter plus dans une démarche de développement durable. Le projet est toujours en cours parce que nous sommes dans la phase de diffusion des épisodes : un épisode est mis en ligne toutes les deux semaines. Je suis très content du travail accompli, et pour moi l’objectif est rempli puisque le web documentaire est finalisé et les vidéos sont mises en ligne. Ensuite, plus il y aura d’audience plus nous serons contents !

Claire Cornic : Combien de personnes étiez vous pour mener ce projet ?

Alexis Duée : A la suite du voyage, nous avons mené la post production et la diffusion du web documentaire en équipe. Une personne s’est occupée du montage vidéo, une personne s’est occupée de la musique et des sons et une personne a fait la voix-off des épisodes. J’ai également fait appel à un prestataire pour la construction du site Internet. Nous avons finalisé le montage des épisodes et maintenant nous sommes dans la phase de diffusion sur Internet, sur le site internet dédié au projet, ainsi que sur Youtube.

Claire Cornic : D’accord. Alors maintenant on va parler un petit peu de la façon dont s’est déroulé vraiment tout le début de ton projet. J’ai bien compris qu’il n’était pas complètement terminé. Alors je voulais savoir, au cours de ce projet, si vous aviez dû faire face à des aléas, des difficultés, notamment pendant la partie des différents voyages et des différentes rencontres des entrepreneurs ?

Alexis Duée : L’idée de rencontrer et d’interviewer des entrepreneurs du développement durable semble simple mais ce n’est pas forcément facile pour la mettre en œuvre. La première difficulté est de trouver les entrepreneurs et de sélectionner les projets. J’ai listé plusieurs critères de sélection tels que l’intérêt du projet, les retombées environnementales et sociales du projet, la viabilité économique, et j’ai fait de longues recherches sur Internet pour trouver des projets intéressants. J’ai beaucoup utilisé le site Internet bidnetwork : c’est un site hollandais qui est une plateforme de mise en relation d’entrepreneurs et d’investisseurs.

Une autre difficulté était la logistique et l’organisation des interviews. Etant en voyage pendant 7 mois et avec un budget réduit, j’avais un matériel limité et ne pouvait me rendre dans un pays qu’une seule fois. Il fallait que je gère le planning des interviews au plus juste et en même temps savoir être flexible sur mon agenda. Par exemple, je suis allé interviewer des entrepreneurs pour une agence d’éco-tourisme ainsi que des Indiens Wayuu, dans la Guajira, une région reculée en Colombie, après un voyage de plus de 15 heures depuis Bogota. Dans certains pays latins, j’ai dû faire face à des changements de planning de dernière minute. Mais d’un autre côté, certaines rencontres et mises en relation m’ont permis de découvrir des entrepreneurs et projets très intéressants.

D’une façon générale, j’ai été très agréablement surpris sur le déroulement du voyage et des rencontres avec les entrepreneurs, qui ont tous été extrêmement chaleureux et accessibles. Les projets m’ont conquis et les entrepreneurs m’ont fait découvrir leur passion et leur mode de vie. Pour donner un autre exemple, aux Philippines, j’étais très étonné parce que parmi les entrepreneurs que j’avais sélectionnés, j’ai eu un très bon taux de retour. En fait, j’avais contacté 5 entrepreneurs et tous ont répondu positivement à la demande d’interview. J’ai même participé à un congrès d’entrepreneurs dans le développement durable, qui m’a permis de rencontrer beaucoup de personnes très impliquées. Aux Philippines, il a été très facile de nouer des contacts.

Claire Cornic : Donc là c’est vraiment un pays où tu as bénéficié d’aides. Finalement, il y a beaucoup de bouche-à-oreille.

Alexis Duée : Oui, exactement.

Claire Cornic : De réseaux, d’une certaine solidarité finalement.

Alexis Duée : J’ai interviewé plusieurs personnes d’une entreprise qui s’appelle Rags to Riches. L’objectif de cette entreprise est de  vendre des articles de mode, principalement des sacs à main fashion, fabriqués à partir des matériaux qui sont destinés à être jetés et rebus des industries du vêtement. L’entreprise a également une dimension sociale puisqu’elle venait en aide aux mères célibataires de quartiers pauvres de Manille. Dans cette entreprise, j’ai rencontré le fondateur, un prêtre, hyper dynamique et très sympa ainsi que la Gérante et le Responsable commercial. J’étais également présent lors d’une conférence du fondateur sur l’entrepreneuriat. C’était très intéressant d’avoir plusieurs points de vue et à différents moments.

Claire Cornic : Donc justement tu as choisi les Philippines et d’autres pays. Comment tu as choisi ces pays en particulier pour ton ECO ENTREPRENEURS TOUR ? Est-ce que c’est des pays que tu avais de toute façon l’intention de visiter ou c’est par rapport au fait qu’il y avait plus d’entrepreneurs pour la planète dans ces pays ?

Alexis Duée : J’ai choisi le trajet de mon tour du monde en prenant en compte mes goûts personnels, l’intérêt pour les épisodes, ainsi que situation géographique : ne jamais avoir à revenir sur ses pas. Il y a toujours une part de chance. Je me souviens très bien le moment où j’ai construit le trajet de mon tour du monde, sur le site de OneWorld, ils ont un outil très bien fait pour planifier son voyage. Un moment je me suis demandé « Philippines ou Indonésie ? Allez go pour les Philippines. » J’avoue que je ne connaissais pas du tout  et au final, ce fut une super découverte.

En Amérique latine et en Asie, j’ai fait de nombreux pays en développement comme la Colombie, le Cambodge ou le Vietnam. Dans ces pays, les inégalités sont fortes, mais on voit tout de même l’émergence des sensibilités pour les questions de développement durable, performance environnementale et sociétale, où il y a des projets d’entrepreneurs qu’ils soient locaux, nationaux ou étrangers.

Claire Cornic : Aujourd’hui que reste-t-il encore à faire sur ton projet pour le finaliser ?

Alexis Duée : Aujourd’hui, nous sommes dans une phase de diffusion. L’objectif est de diffuser un épisode toutes les 2 semaines. Et la série compte 12 épisodes. Il y a un épisode par pays où l’on présente un entrepreneur et un projet. C’est vraiment un format court pour être très dynamique. Nous en sommes au 4ème épisode.

Claire Cornic : Alexis, donc, nous te souhaitons tout le courage et la persévérance pour finaliser ce magnifique projet et, j’invite tous les visiteurs du blog gestion de projets à aller voir sur ton site ecoentrepreneurtour.com  les vidéos qui sont déjà en ligne et les futures vidéos des interviews des entrepreneurs pour la planète. Merci beaucoup Alexis.

Alexis Duée : Merci beaucoup, Claire. Et n’hésitez pas à commenter sur la page facebook Eco Entrepreneur Tour – Go Live ou sur le site internet ECO ENTREPRENEURS TOUR.COM.

Claire Cornic : Et laissez votre commentaire au sujet de cette interview sous la retranscription de texte. Donc, merci à tous et à très bientôt sur le blog gestion de projet.com

Un commentaire

  1. Landry (@BrandLandry) 6 août 2012 à 10 h 15 min - Reply

    Merci pour cette interview très intéressante et pour le concept du blog.
    Bravo à Alexis et toute son équipe de réalisation. Un sacré travail, en espérant que cela se poursuive avec de bonnes retombées.

Ajouter un commentaire