Interview de Franck Le Strat, Directeur Général d’Isatech sur les projets d’intégration de Microsoft Dynamics NAV et Dynamics AX – méthodologie de gestion de projet SURE STEP

Interview de Franck Le Strat, Directeur Général d’Isatech sur les projets d’intégration de Microsoft Dynamics NAV et Dynamics AX – méthodologie de gestion de projet SURE STEP

Découvrez l’interview de Franck Le Strat, Directeur Général d’Isatech, qui nous parle des projets sur lesquels sa société intervient. Isatech implémente chez ses clients des progiciels tels que Dynamics NAV et Dynamics AX. La méthodologie de gestion de projet préconisée par Microsoft s’appelle SURE STEP.

Podcast de l’Interview

Vous pouvez écouter l’interview sous forme de Podcast ou bien lire ci-après la retranscription textuelle de l’interview.

Faites un clic droit sur le lien ci-dessous et sélectionnez “enregistrer la Cible du lien sous” pour sauvegarder le fichier MP3 sur votre ordinateur ou votre smartphone: Podcast de l’interview de Franck Le Strat

Vous pouvez aussi écouter le Podcast directement sur le blog:

 

Retranscription texte de l’interview

Claire Cornic : bonjour et bienvenue dans cette nouvelle interview du blog gestion de projet. Aujourd’hui, je reçois Franck Le Strat de la société ISATECH. Bonjour Franck

Franck Le Strat : bonjour Claire

Claire Cornic : Franck, pouvez-vous présenter succinctement ? Quel a été votre parcours professionnel ?

Franck Le Strat : Alors aujourd’hui, je suis Directeur Général du groupe ISATECH. J’ai commencé ma carrière comme contrôleur de gestion industriel et financier dans différentes entreprises et dans lesquelles à chaque fois, j’ai dû mener des projets en tant que chef de projet en position de maîtrise d’ouvrage donc pour le compte du client. Suite à un projet très important dans l’industrie, un projet d’ERP (= Enterprise Ressource Planning), j’ai décidé de passer en mode consulting  et donc j’ai travaillé pour plusieurs entreprises, plusieurs intégrateurs ERP. Assez rapidement, j’ai rejoint les équipes d’ISATECH courant des années 2000, où j’ai poursuivi sur le métier de consultant en ERP, à chaque fois sur des plateformes Microsoft Dynamics, premièrement sur Dynamics AX puis Dynamics NAV, connu sous le nom de NAVISION et en terme d’évolution, je suis passé ensuite en gestion de projet, chef de projet, Direction de projet. Puis j’ai pris la Direction des Opérations puis la Direction générale de l’entreprise ISATECH en 2013. J’ai un parcours de chef de projet qui a duré une petite dizaine d’années.

Claire Cornic : et aujourd’hui, quelle est l’activité de votre entreprise ?

Franck Le Strat : Alors, ISATECH, c’est une entreprise qui est spécialisée en tant que partenaire Microsoft, dans l’intégration, principalement d’ERP. Ce sont des produits dont je vous parlais précédemment, donc Dynamics NAV et Dynamics AX. Néanmoins, nous installons aussi tous les types d’environnement type CRM, Dynamics CRM, que l’on connecte très facilement aux ERP de Microsoft. Donc, en tant qu’intégrateur, nous menons principalement des projets, nous faisons aussi beaucoup de services en continu, sous la forme de contrats de TMA (Tierce Maintenance Applicative) et puis de type Hotline.

Claire Cornic : qu’est-ce que c’est au fait Dynamics NAV et Dynamics AX ?

Franck Le Strat : Dynamics NAV et Dynamics AX, ce sont les ERP qui sont proposés par l’Editeur Microsoft, et qui ont une ancienneté assez importante sur le marché. Cela a été une acquisition faite en 2002 de la part de Microsoft qui avait racheté Navision à l’époque, qui détenait un gros ERP équivalent à SAP et un petit ERP équivalent plutôt à un Sage. Microsoft NAV est aujourd’hui, dans le monde, l’ERP le plus répandu. Dynamics AX est l’ERP le plus en croissance,  sur le marché des entreprises relativement importantes, comme des ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire), des grands groupes. Ce sont des produits qui sont très internationaux et qui sont très bien localisés par Microsoft avec des garanties d’intégrateur comme ISATECH pour améliorer cette localisation et faire que les ETI et les PME soient à même de bénéficier de cette plateforme Microsoft avec la garantie d’intégrateur comme ISATECH. Le rôle d’intégrateur local permet d’améliorer justement cette localisation et faire que les PME et les ETI soient à même de bénéficier de cette plateforme Microsoft, qui est totalement faite et qui a très bien évolué pour se connecter avec le reste de la plateforme Microsoft, donc quand on parle de cela, on parle de la CRM, on parle de capacité à travailler en hosting ou directement dans le Cloud public de Microsoft sur Azure. Donc, ce sont des technologies qui ont crû énormément durant les cinq dernières années. En termes de parts de marché, aujourd’hui, ISATECH ne distribue que du Microsoft. Jusque dans les années 2007, on distribuait d’autres petits ERP, mais nous avons arrêté. Aujourd’hui, ISATECH, c’est à peu près 130 personnes sur la France et sur l’Afrique du Nord, dont 120 personnes en France. 

Claire Cornic : et aujourd’hui, combien de projets en moyenne vous gérez par an au sein d’ISATECH?

Franck Le Strat : Alors, on gère environ 130 à 140 projets par an sur une équipe de 120 personnes. On est plutôt sur des projets de type PME, comme je vous le disais tout à l’heure et donc il y a des projets de toutes tailles qui vont de plusieurs milliers de jours à quelques dizaines de jours. Je dirais que dans la catégorie ETI, on va faire une dizaine de projets très importants par an et environ 60 projets qui vont de nouvelles installations sur des PME de type Dynamics NAV. Pour le reste, beaucoup de projets de migrations, on accompagne vraiment nos clients dans l’évolution. Ce qui est très pratique avec la plateforme Microsoft, c’est que les évolutions sont très aisées. Ce qui fait qu’un chef de projet et les consultants vont travailler sur pas mal de projets toute l’année.

Claire Cornic : et vous avez aussi des projets internes à votre société ?

Franck Le Strat : Oui, on a aussi des projets internes qui sont moins prioritaires que ceux de nos clients bien entendu. On travaille surtout en terme de projets à améliorer en permanence nos méthodes, à être très axés sur l’intégration des technologies du Cloud qui prennent une part de plus en plus importante de notre métier et donc on aime à mixer les différentes compétences, qu’elles soient fonctionnelles, techniques, métier. Et, on a d’ailleurs quelques secteurs d’activité sur lesquels on a beaucoup de références, on en a notamment dans l’agro-alimentaire, d’où le fait que l’on soit très localisé sur l’Ouest de la France, en terme de force de frappe. C’est un peu le bassin privilégié de l’agro-alimentaire en France. En terme de consulting, on fait du consulting métier, c’est-à-dire qu’on va plus loin que la partie applicative de l’ERP, notamment pour tout ce qui est reengineering de Business Process dans l’Entreprise, tout ce qui est modélisation dans l’entreprise, en terme de gestion des flux. Pour les projets internes, en termes de gestion des outils, on utilise les outils que l’on installe chez les clients, donc, c’est assez rare que l’on n’ait pas une migration dans l’année, que ce soit sur la partie ERP ou la partie CRM, c’est vrai que tout le monde est investi sur notre Système d’Information.

Claire Cornic : quand vous dites « améliorer nos méthodologies », est-ce que vous travaillez avec des méthodologies éprouvées, est-ce que vous travaillez en mode agile ?

Franck Le Strat : Alors, on travaille de plus en plus en mode agile, notamment pour la production de nos solutions internes. La plateforme de Dynamics Snap est avantageuse dans le fait qu’elle reste très ouverte et donc on peut lui ajouter des add-ons ou des verticaux, notamment pour ces activités, on utilise la méthode Scrum pour avancer. Ensuite, en ce qui concerne la méthodologie projet, on est plus proche de ce qui est attaché aux projets Dynamics NAV ou AX. Donc, on suit les préconisations de Microsoft qui détient une marque d’une méthodologie appelée « SURE STEP », qui est un peu un consolidé de tous les types de gestion de projets qu’on peut retrouver en terme de certifications sur le marché et donc cela permet d’aller relativement vite dans les projets tout en n’affectant pas la qualité du « delivery ».

Claire Cornic : Donc finalement les logiciels que vous utilisez, ce sont des logiciels Microsoft qui contiennent des modules spécifiques à la gestion de projet donc au sein des ERP dont vous m’avez parlés, il y a des modules vraiment dédiés à la gestion de projet

Franck Le Strat : Exact

Claire Cornic : et Microsoft Project est intégré à Microsoft Dynamics ?

Franck Le Strat : Oui,  Microsoft Project est intégré dans les ERP Microsoft Dynamics, il y a une parfaite synchronisation. De plus, avec le fait que toute la suite Office soit de plus en plus dans le Cloud avec l’offre Office 365, il y a un véritable avantage aujourd’hui non seulement à utiliser le logiciel mais aussi à la combiner avec l’ensemble de la suite. La suite a la capacité de stocker dans le Cloud et donc à diffuser sur des portails qui sont très faciles construire, pour échanger entre nous l’intégrateur et le client sur des espaces qui sont dédiés à chaque projet, avec la traçabilité de l’ensemble des livrables, non seulement en terme de gestion de planning avec MS-Project mais aussi parfois tout seulement du Excel, ou l’ensemble des supports de type livrables. Donc on utilise beaucoup Word avec les commentaires qui peuvent être directement intégrés par le client dans les documents, qu’on partage avec lui. Donc, on a deux sections de gestion de livrables, une qui est totalement interne, qui est très orientée sur la maîtrise de la technique et notamment des développements et l’autre qui est vraiment ouverte sur la gestion partagée avec le client, via notamment un portail Sharepoint. Cette section externe utilise des données qui sont parfois stockées dans un « one drive » avec une gestion de sécurité très bien maîtrisée.

Claire Cornic : Et aujourd’hui,  quels conseils vous donneriez  à des jeunes consultants qui débutent en matière de gestion de projet ?

Franck Le Strat : Alors, en ce qui concerne la gestion de projet, pour bien répondre à votre question, j’aimerais m’attacher à l’évolution du marché, c’est-à-dire que de plus en plus, on voit sur le marché des clients qui veulent aller vite, qui veulent adopter une solution beaucoup plus que de l’adapter et en cela, je dirais que l’expertise du consultant était déjà bien utile dans le passé mais qu’aujourd’hui, elle est nécessaire, c’est-a-dire que ce que le client est prêt à acheter, c’est surtout de l’expertise, voire que de l’expertise. Pour cela, les solutions logicielles ont bien évolué, il y a pas mal d’outils intégrés maintenant dans les ERPs qui permettent d’aller très vite pour organiser les reprises de données par exemple, de suivre l’ensemble du paramétrage, sous la forme d’un pré-paramétré métier. Et donc pour quelqu’un qui voudrait évoluer sur de la gestion de projet, je dirais que l’expertise métier du client est très importante, l’expertise sur les solutions est très importante, le fait de maîtriser, de parler le même langage que le client est aussi très important. Je pense qu’une formation en gestion de projet peut être intéressante en terme de double compétence, pour un consultant qui aurait déjà fait ses armes sur de l’applicatif, ou tout simplement en conseil. Chez ISATECH, on aime à dire que la gestion de projet ne doit surtout pas occulter la connaissance du produit. Cette double compétence est extrêmement appréciée par exemple chez nous.

Claire Cornic : Merci Franck. Chers auditeurs,  n’hésitez pas à laisser un commentaire sous l’article.

 

Ajouter un commentaire