Interview de Jean-Yves Moine sur son grand livre de la gestion de projet

Interview de Jean-Yves Moine sur son grand livre de la gestion de projet

Vous trouverez ci-dessous une retranscription texte d’une interview réalisée à Paris sur le thème du dernier ouvrage de Jean-Yves Moine, le grand livre de la gestion de projet.

 

Retranscription texte de l’interview


Claire Cornic : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle interview du blog gestion de projet.com. Aujourd’hui, je suis avec Jean-Yves Moine

Jean-Yves Moine : bonjour Claire

Claire Cornic : Jean-Yves Moine est auteur du grand livre de la gestion de projet, publié aux Editions Afnor, donc c’est son 5ème ouvrage et Jean-Yves est venu pour nous en parler. Bonjour Jean-Yves, pourriez-vous vous présenter auprès des spectateurs du blog-gestion-de-projet.com ?

Jean-Yves Moine : avec plaisir, donc je suis consultant en gestion de projet,  j’ai exercé pendant une quinzaine d’années sur des méga-projets industriels en France et à l’international. Comme le disait Claire, j’ai écrit 5 livres en gestion de projet, sur les portefeuilles, la structuration et la gestion de projet en général et j’ai inventé une méthode de structuration de projet qui s’appelle le WBS 3D et je viens de finaliser un logiciel, CuBix 360 qui applique la méthode.

Claire Cornic : est-ce que vous pourrez nous dire, Jean-Yves, à qui s’adresse votre livre ?

Jean-Yves Moine : c’est un ouvrage qui s’adresse aux consultants en gestion de projet, aux chefs de projet et aux étudiants, qu’ils soient débutants ou avancés puisque le livre monte en puissance en termes de pédagogie, de connaissances

Claire Cornic : Et de combien de temps avez-vous eu besoin pour l’écrire?

Jean-Yves Moine : Alors j’ai mis peut-être 3 mois pour l’écrire, mais ce qui a pris le plus de temps, c’est demander aux auteurs l’autorisation pour les images que j’avais empruntées puisque le livre intègre plus de 150 images et donc j’ai mis 6 mois pour recueillir toutes les autorisations lors de sa première édition en 2008,  il s’appelait alors Manuel de gestion de projet

Claire Cornic : D’accord, c’est une deuxième édition et qu’est-ce qu’elle apporte par rapport à la première?

Jean-Yves Moine : Elle est beaucoup plus complète, j’ai revu entièrement la partie structuration de projet qui intègre aujourd’hui le WBS 3D, c’est un résumé en fait de tous mes livres, qui comprend aussi une partie sur les portefeuilles de projet, sur la gestion des écarts, sur la planification. Ce qui le différentie surtout, ce sont des concepts avancés de gestion de projet, graduellement le lecteur qui arrive.

Claire Cornic : Comment se positionne votre livre par rapport au PMBok ?

Jean-Yves Moine : Le PMBok est un ouvrage qui décrit ce qu’il faut faire en management de projet et qui traite de tous les sujets du management de projet. Ce livre aussi traite de tous les sujets du management de projet mais il explique comment il faut faire au lieu de ce qu’il faut faire. Voilà, donc je donne des méthodes pour arriver à gérer les coûts, les délais, les risques, essentiellement et structurer un projet aussi

Claire Cornic : Alors comment il se différentie votre ouvrage par rapport aux autres déjà publiés en gestion de projet? Quelle est l’innovation?

Jean-Yves Moine : Alors, il y a beaucoup d’ouvrages universitaires sur le marché. Là, c’est un ouvrage professionnel donc qui vient du métier, qui vient de l’entreprise, ce qui s’applique aux entreprises, il y a un aspect innovant qui est unique, c’est WBS 3D qui montre tout simplement comment bien structurer un projet. J’ai également innové sur le management par les écarts finalement parce que gérer un projet, c’est gérer les écarts et aussi sur la méthode de la valeur acquise où je décris une approche « Top-Down » plutôt que « Bottom-Up », au lieu d’affecter des ressources élémentaires sur un planning, on ventile un poids du haut vers le bas donc c’est un livre quand même qui va assez loin en terme de méthodes. Classiquement, on réalise des produits dans une structure de découpage de projets, donc réaliser, c’est une activité et un produit, c’est un équipement, un matériel, un ouvrage de génie civil par exemple donc réaliser un produit, activité, produit, et en fait, moi je dis que travailler, c’est faire quelque chose, quelque part donc en fait, il y a activité, produit et zone. Le « zone », c’est le quelque part, donc cela peut être des zones fonctionnelles, pour les études ou les essais, la zone peut être une version logicielle, par exemple pour un logiciel, on fait des modules informatiques déclinés par version logicielle, cela peut être géographique, sur un projet industriel, on construit des ouvrages dans un local ou sur un terrain donc dans une zone, voila donc le principe du WBS 3D, 3 dimensions, c’est çà, c’est-à-dire que travailler, c’est faire quelque chose quelque part et en allant plus loin, on se rend compte que tout a trois dimensions donc en effet les durées ont trois dimensions, en fonction des activités, des produits, des zones, les liens logiques ont trois dimension, la voie ferrée qui passe d’une zone à l’autre, c’est un lien fin-début de type zone, le transformateur, je l’installe, je mets les cables, c’est un lien logique Fin-Début de type produit, il y a des liens logiques de type action, activité, des interfaces ont trois dimensions, des interfaces de zones, activités, physiques donc produits et temporelles donc activités donc tout a trois dimensions  dans le travail en fait et l’intérêt, la grande valeur ajoutée du modèle, c’est que on est capable de trouver mathématiquement donc informatiquement les interfaces d’un projet à partir d’un planning, çà, c’est une première mondiale, et en effet, comme on le disait tout à l’heure, avec le logiciel Cubix 360 on va 5 à 10 fois plus vite pour faire un planning et on réalise un planning mieux structuré, de meilleure qualité.

Claire Cornic : Alors, cette méthode de planification, combien de temps elle fait gagner par rapport aux méthodes traditionnelles, le fait de rajouter une dimension?

Jean-Yves Moine : Alors, le WBS 3 D permet de planifier 5 à 10 fois plus vite un projet, si on dispose d’un outil qui s’appelle Cubix360 aujourd’hui qui est commercialisé en ce moment même mais il permet surtout de mieux structurer un projet quand on comprend que travailler, c’est faire quelque chose quelque part, il y a 3 dimensions, alors on comprend tout, tout a trois dimensions, les interfaces, les durées, les liens logiques, la structuration et donc on arrive à avoir des plannings qui sont bien faits, de qualité et en effet très rapidement.

Claire Cornic : D’accord. Merci beaucoup Jean-Yves

Jean-Yves Moine : Merci Claire et je tenais aussi à vous remercier pour votre blog gestion de projet, pour sa qualité, merci beaucoup Claire

Claire Cornic : Je vous en prie. N’hésitez pas à laisser un commentaire sous la vidéo et à très bientôt sur le blog-gestion-de-projet.com

3 Commentaires

  1. adib 14 novembre 2013 à 14 h 15 min - Reply

    je trouve le livre trés interessant, dans la mesure où l’auteur est un expert en la matiére. Donc ça ne peut qu’etre trés utile pour les personnes débutantes et même experimentées.

  2. Modeste 4 juillet 2014 à 9 h 41 min - Reply

    je trouve le livre très important et que je félicite beaucoup l’auteur pour l’effort fournir pour sa réalisation.Comment peut -on faire pour être en possession du livre?
    je remercie et à bientôt.

  3. Claire 5 juillet 2014 à 12 h 19 min - Reply

    @ Modeste : Vous pouvez l’acheter sur Amazon : cliquez ici

Ajouter un commentaire