Le Business Plan pour un projet de création d’entreprise

Le Business Plan pour un projet de création d’entreprise

Le Business Plan est l’incontournable document sur lequel travailler pour pouvoir se lancer dans un projet de création d’entreprise.

Mais que doit contenir votre Business Plan et en quoi ce document vous permet de faire le point et de vous lancer plus sereinement dans votre projet de création?

Le Business Plan est un document qui va vous permettre de réfléchir à votre future entreprise.

Vous allez y faire figurer les 10 points suivants

1 – Description de votre projet d’entreprise

Décrivez votre projet d’entreprise : nature de l’activité, du/des produit(s) et/ou service(s) que vous allez développer

2 – Description de vous-même en tant qu’entrepreneur(se) et éventuellement de votre équipe

Décrivez votre profil et votre/vos expérience(s) qui vous ont permis d’arriver à ce projet, et si vous avez décidé de faire ce projet d’entreprise à plusieurs, décrire les éventuels autres personnes associées à votre projet et si possible démontrez la complémentarité de compétences de votre équipe, mettez vos CVs.

3 – Etat des lieux des ressources présentes et manquantes

Listez les ressources dont vous disposez déjà et celles dont vous avez besoin pour lancer votre activité entrepreneuriale

4 – Analyse de votre marché

Analysez votre marché en fonction de son périmètre géographique :  France, Europe, Monde

5 – Analyse de la concurrence

Si vous avez déjà des concurrents, décrivez vos actuels concurrents, leur taille en nombre de salariés et quels services et/ou produits proposent-ils et quelles sont leurs spécificités?

6 – Description de votre positionnement

Décrivez en quoi vous vous démarquez-vous de la concurrence : cible de marché de niche, approche marketing différente, tarifs spécifiques…

Présentez votre étude de prix au regard de ceux pratiqués par la concurrence

Réfléchissez à vos futurs supports  promotionnels : site internet, flyers, cartes de visites, affiches, etc…

Voici par exemple un site qui pourra vous aider concrètement dans le domaine des impressions professionnelles : Imprimerie & création d’entreprise

7 – Choix et dépot de votre nom de société et/ou marques de vos services

Vérifiez que votre nom de société n’est pas déjà pris pour le même type d’activité. Si vous avez une idée de marque pour vos produits et/ou services, déposez votre ou vos noms de marque. Vérifiez que votre nom de marque ne soit pas déjà utilisé par une autre entreprise. Une fois votre marque déposée, il faudra vérifier de temps en temps que votre nom de marque n’est pas utilisé sans votre autorisation.

L’INPI (Institut National de la Production Industrielle) met à votre disposition des informations juridiques pour protéger votre propriété industrielle.  Pour gérer votre marque,  il existe par ailleurs, des sociétés comme Anaqua spécialisées dans le dépôt de marque, et proposant à votre entreprise des logiciels de gestion d’actifs intellectuels.

8 – Présentez la maquette de votre site Internet

Pour un projet d’entreprise lié à la création d’un site web, présentez votre projet avec une maquette de site.

9 – Analyse financière

Présentez les tableaux financiers prévisionnels : compte de résultat, bilan et plan de financement sur 3 ans.

10 – Adaptez-vous aux lecteurs de votre Business Plan

Si votre Business Plan a pour vocation la recherche de financements auprès de capital-investisseurs, demandez-vous quel montant leur demander et en échange de quel pourcentage du capital ?

11 – Informations de contact

N’oubliez pas de mentionner comment on peut vous contacter!

Un petit livre utile pour vous aider à faire votre Business Plan

Je vous recommande en particulier l’ouvrage Business Plan pour les nuls de Paul Tiffany et Steven D.Petersen, un ouvrage pas cher et très pro qui ne s’adresse pas aux « nuls » comme son nom l’indique mais aux entrepreneurs consciencieux qui veulent progresser. J’aime sa façon de présenter la planification comme un processus continu, évolutif. Je l’ai découvert et acheté au Salon des entrepreneurs et je vous le recommande pour son approche pédagogique.

Claire Cornic

Crédit photo :© XtravaganT – Fotolia.com

3 Commentaires

  1. Claude Michaud 4 avril 2012 à 10 h 11 min - Reply

    Madame,

    Je suis désolé de vous contredire, mais ce fameux Business plan n’est pas du tout, à mon avis, incontournable pour la création d’une activité économique. C’est plutôt une malheureuse formalité rédactionnelle exigée par la plupart des bailleurs de fonds.

    Ce qui compte réellement, c’est le processus de réflexion initial, la recherche d’informations et la compilation de toutes celles-ci pour créer le « modèle d’affaires » qui est une représentation de ce que sera votre activité dans les prochains mois, semestres et années, y-compris le plan financier et la projection de trésorerie.

    Le « beau » document bien rédigé est totalement inutile à l’interne, si on le remplace par une série de tableaux informatifs, schémas, objectifs smart et plannings. Les tableaux de bord dynamiques et comparatifs seront bien plus utiles que de belles phrases.

    Maintenant, avant de l’écrire quand-même pour tel ou tel financeur, renseignez-vous pour savoir ce qu’il aimerait recevoir! On serait étonné de savoir le nombre d’organismes de financement ou subvention pour lesquels un bon tableau Excel accompagné d’une simple feuille A4 est mieux vu qu’un document de 30 pages!

    Ce qui compte réellement:

    – Qui seront vos clients?
    – Quel sont leurs besoins (que vous pourrez satisfaire)?
    – Par quelles prestations ?
    – Quelle est la taille de votre marché et qui sont les concurrents ?
    – Quelle est la projection de vos recettes encaissées ?
    – Quels seront vos coûts variables et coûts fixes ?
    – Quels sont vos investissements et les montants nécessaires ?
    – Quel est votre besoin de fonds de roulement ?
    – Quels sont les risques et comment vous allez les gérer ?
    – Plus quelques autres détails…

    Et n’oubliez pas de préparer votre « elevator pitch » !!!

    Cordialement,
    Claude Michaud

  2. Claire 4 avril 2012 à 16 h 42 min - Reply

    Bonjour Monsieur Michaud,

    Il y a quelques années, j’ai rencontré un entrepreneur qui a ouvert un restaurant vietnamien à Paris: son Business Plan devait faire environ une centaine de pages où il décrivait tout en détail y compris les menus et les détails de la décoration de son futur restaurant, ce qui lui a certes permis de décrocher un emprunt auprès de sa banque mais je pense qu’on aurait dû lui demander moins de formalisme.
    Alors tant mieux si aujourd’hui, il est plus facile d’obtenir un financement sans rédiger autant de pages mais en allant directement à l’essentiel avec quelques pages et quelques tableaux. Le principal est bien entendu de se poser les bonnes questions et quelle que soit la forme demandée aujourd’hui, le fond reste en substance toujours le même : trouver un bon « business model » dans un marché pas trop saturé par la concurrence.
    Je vous rejoins donc sur l’importance du processus de réflexion initial.
    Pour les lecteurs, concernant la définition d’un objectif SMART, vous la trouverez au début de cet article :
    Comment construire votre PBS (Product Breakdown Structure)?
    Et pour ceux qui ne connaissent pas encore l’elevator pitch, c’est simplement votre capacité à résumer votre projet en quelques phrases clé pour le présenter à un ou plusieurs interlocuteur le temps d’un court trajet en ascenseur. Bien entendu, l’interlocuteur de l’ascenseur pourrait éventuellement être votre futur sponsor 😉
    Claire

  3. Michel 28 juillet 2016 à 12 h 02 min - Reply

    merci, c’est avec intérêt que je viens de lire votre article. cependant, quel est le model standard d’un business plan?

Ajouter un commentaire