Etes-vous un chef de projet paresseux?

Etes-vous un chef de projet paresseux?

Êtes-vous un chef de projet paresseux… mais gagnant?

Cet article est une chronique du livre le chef de projet paresseux … mais gagnant! 210 bonnes pratiques pour conduire un projet de M.Destors et de J. Le Bisonnais.

Si vous voulez gérer correctement vos projets en anticipant suffisamment, en planifiant correctement vos projets en amont, vous deviendrez alors un chef de projet « paresseux » mais surtout serein!

Cet ouvrage compte 356 pages et est découpé en 79 mini-chapitres qui sont regroupés dans 4 grandes parties :

1 – Fonder le projet
2 – Planifier le projet
3 – Vivre le projet
4 – Finir en beauté

A qui s’adresse cet ouvrage?

A vous si, …

– vous êtes chef de projet responsable de projet de taille moyenne, animant de petites équipes internes OU
– vous intervenez en tant que prestataire- chef de projet dans une entreprise

 

Ce que j’ai apprécié dans cet ouvrage:

– Le ton est sérieux, le fond est consistant mais la forme est humoristique, grâce aux illustrations de Fersten.
– La structure de l’ouvrage en chapitres courts mais percutants
– Le choix du logiciel Microsoft-Project pour illustrer certains chapitres
– La présence d’un glossaire à la fin de l’ouvrage

Partie 1 – Fonder le projet

Dans cette partie, on apprend pourquoi il est nécessaire de prendre un peu de temps avant d’accepter la responsabilité de chef de projet sur une nouvelle mission qui nous est proposée. Il est notamment question de savoir quels sont les risques et de les accepter.

L’ouvrage met l’accent sur quelques pièges à éviter au démarrage. Ainsi, le cadrage du projet permet d’identifier ce qui est inclus dans le projet et ce qui ne l’est pas.

Quelques chapitres nous permettent d’apprendre à identifier les parties prenantes du projet. Puis il est question des différents types d’organisation projet.

Partie 2 – planifier le projet

Dans cette partie, tout commence par la stratégie. Le chef de projet rédige avec son équipe le Plan stratégique du projet. Il rédige ensuite le Plan de Management du projet (PMP) pour décrire comment il compte gérer le projet puis il s’attaque au Plan qualité Projet.

Cette partie aborde comment construire l’organigramme des tâches comme référence commune à tous les participants du projet. Ensuite, on aborde la question du changement en cours de projet dans le chapitre « gestion de la configuration ». Tous les échanges d’information au cours du projet se font dans le système d’information du projet qui fait l’objet d’un chapitre.

Vient alors l’indispensable Plan de communication du projet où l’on définit la nature des informations à transmettre aux parties prenantes.

Puis il est temps de construire son PERT, de rappeler ce qu’est le chemin critique et le diagramme de Gantt. L’ouvrage aborde alors l’équilibrage du planning dans Microsoft Projet., comment gérer les marges du projet et comment faire des reportings simples (sinon on risque la noyade).

Ensuite, le budget est abordé alors sous l’angle de la démarche CCO (Conception à Coût Objectif).  On aborde aussi les achats nécessaires au projet puis la gestion des risques et le Plan de trésorerie. On aborde enfin l’importance de la documentation projet.

Partie 3 – Vivre le projet

Dans un premier temps, cette partie rappelle les qualités du chef de projet et rappelle bien sûr qu’il n’y a pas de chef de projet parfait. Le chapitre suivant traite de la conduite du projet qui repose sur « le déploiement simultané et intégré de 4 grandes actions : la structuration et la planification du projet, l’organisation du travail reliée à la motivation et l’adhésion des ressources, les méthodes et les règles de fonctionnement commun de l’équipe le pilotage et le contrôle ». Puis l’ouvrage aborde la réunion de lancement et la culture du droit à l’erreur car je cite « le chef de projet ne punit pas celui qui fait une erreur mais celui qui la dissimule ». N’oublions pas que le chef de projet est en effet responsable de former un esprit d’équipe.

Cette partie aborde aussi les techniques d’animation de réunions, la notion de valeur acquise, la matrice des responsabilités et la maîtrise de la qualité. La maîtrise des coûts n’est pas oubliée et est abordée selon les axes de coût prévisionnel, écarts et tendances, affectation des provisions , maîtrise des risques et logistique.

Partie 4 – Finir en beauté

Ici, on aborde la question de la gestion de la satisfaction client mais aussi de l’insatisfaction client, c’est à dire des contentieux. On y aborde la question de la clôture interne du projet et on y traite de la manière d’organiser un retour d’expérience.

Et vous, que pensez-vous de ce livre?

Claire Cornic

5 Commentaires

  1. Derrick 14 février 2013 à 18 h 10 min - Reply

    Est il possible d’avoir ce livre dans les librairies italiennes ? si oui lesquelles ?

  2. Claire 14 février 2013 à 18 h 33 min - Reply

    Si vous ne le trouvez pas dans une librairie italienne, vous pouvez toujours le commander sur Amazon qui livre en Italie

  3. sabrine 17 février 2013 à 8 h 51 min - Reply

    Puis-je avoir ce livre dans les librairies algériennes?

  4. Freddy Katamba 18 février 2013 à 13 h 12 min - Reply

    comment puis-je me procurer ce livre, je suis en RD congo, à Lubumbashi?

  5. Claire 18 février 2013 à 13 h 22 min - Reply

    @ tous : je ne vois qu’une solution si vous ne trouvez pas ce livre dans vos librairies locales, il faut le commander sur Internet!
    cliquez ici

Ajouter un commentaire