Méthode agile Scrum – Interview de Donovan Bridoux de TOD – Trip On Demand

Méthode agile Scrum – Interview de Donovan Bridoux de TOD – Trip On Demand

Donovan Bridoux est CEO de la startup TOD (Trip On Demand). COPIE_ECRAN2TOD est une application mobile qui
permet de commander très rapidement par la géolocalisation un guide touristique à la dernière minute pour faire visiter un quartier, un lieu, … une sorte de UBER mais pour trouver un(e) guide touristique ou un ambassadeur d’un quartier.

PODCAST DE L’ARTICLE

Vous pouvez écouter l’article sous forme de Podcast et/ou bien lire ci-après.

Faites un clic droit sur le lien ci-dessous et sélectionnez “enregistrer la Cible du lien sous” pour sauvegarder le fichier MP3 sur votre ordinateur ou votre smartphone: Podcast de l’interview de Donovan Bridoux de TOD (Trip On Demand)

Vous pouvez aussi écouter le Podcast directement sur le blog:

RETRANSCRIPTION TEXTE DE L’INTERVIEW DE DONOVAN BRIDOUX

Claire Cornic : Bonjour et bienvenue dans cette nouvelle interview du blog-gestion-de-projet.com

Aujourd’hui, je reçois Donovan Bridoux de la société TOD (Trip On Demand). Bonjour Donovan

Donovan Bridoux : Bonjour Claire

Claire Cornic : Alors Donovan pourrais-tu te présenter brièvement à nos auditeurs et nous parler de la genèse de ta startup TOD ?

Donovan Bridoux : Je m’appelle Donovan, j’ai 25 ans et je suis actuellement le CEO (chief executive officer) de TODTrip On Demand. On a commencé à réellement réfléchir à ce projet durant l’été 2014. Ensuite, on a fait une étude de marché, une étude de faisabilité pendant quasiment huit mois. On a réellement commencé le projet en février 2015 et l’application est sortie en novembre 2015.

Claire Cornic : au début, vous étiez combien de fondateurs ?

Donovan Bridoux : on a débuté ce projet à trois fondateurs. Ensuite se sont ajoutés deux autres fondateurs en novembre 2015

Claire Cornic : quelles étaient les compétences des premiers fondateurs et des deux autres qui vous ont rejoint ?

Donovan Bridoux : Moi, je suis orienté plutôt technique, je viens du web principalement. Ensuite, Robert, un des fondateurs de base est plutôt orienté Business Développement, Business externe et ensuite on avait le troisième fondateur Vincent qui lui est vraiment commercial.

Ensuite, les deux autres fondateurs qui nous ont rejoint : on a Mustapha qui lui, est plutôt dans la conceptualisation de projet, le management de projet et Anna, la dernière fondatrice, qui, elle s’occupe des finances.

Aujourd’hui, on est vraiment une équipe fondatrice de cinq

Claire Cornic : qui est pluridisciplinaire

Donovan Bridoux : oui, plutôt complémentaire dans les compétences

Claire Cornic : Très bien. Peux-tu nous présenter l’application TOD, ce qu’elle fait et à quoi elle sert ?

Donovan Bridoux : Alors, TOD, c’est une application mobile qui permet de trouver les meilleures expériences et activités locales autour de vous disponibles maintenant, c’est-à-dire que vous vous connectez sur l’application, vous voyez toutes les activités qui sont disponibles maintenant avec des ambassadeurs locaux, qu’ils soient particuliers ou professionnels. Vous commandez depuis l’application, l’ambassadeur vient vous chercher, vous amène faire la prestation, l’activité, l’expérience et vous ramène et tout çà, directement depuis l’application. Aujourd’hui, TOD, c’est à peu près 200 ambassadeurs pour 300 activités, 350 même. On a lancé çà en novembre 2015 sur Paris et aujourd’hui, on va bientôt lancer une application au Vietnam normalement dans les prochains mois qui arrivent

Claire Cornic : Alors justement, est-ce que tu peux m’expliquer avec quelle méthode de gestion de projet vous gérez aujourd’hui cette application ?

Donovan Bridoux : Alors en fait le développement de cette application s’est fait avec les méthodes agiles forcément. C’est assez marrant parce qu’on l’a développée en offshore en parallèle avec le Vietnam. C’est assez intéressant d’utiliser ces méthodes-là sur un projet qui se fait sur deux pays à l’international. Pour t’en dire un peu plus, du coup les méthodes agiles, principalement Scrum, les équipes de développement là-bas. Alors, l’organisation, voilà comment cela s’est passé : il y avait l’équipe de développement au Vietnam, un chef de projet qui faisait l’interface entre nous et l’équipe de développement, qui était aussi présent là-bas, en fait qui est un expat et moi, qui développait aussi de mon côté mais en France. Le développement a débuté en juillet 2015. On a fini l’application mi-septembre, quasiment octobre. On a mis quasiment 2 mois et demi pour faire l’application. En fait, il y a deux applications réellement, une application pour les voyageurs et une application pour les guides.

Claire Cornic : alors, est-ce que vous êtes toujours à l’écoute des retours des utilisateurs

Donovan Bridoux : On est vraiment dans ce cycle d’améliorations continues parce qu’on place vraiment nos utilisateurs au centre, çà, je pense que c’est un peu le cas de tout le monde mais nous, on essaye vraiment de faire çà. Les premiers retours justement, pour te donner un exemple appliqué à TOD, aujourd’hui l’application Guides, ambassadeurs on va dire, est uniquement disponible sur Android et on a énormément de personnes qui la veulent sur IOS ou alors des guides qui veulent aussi utiliser l’application en tant que voyageur et çà, actuellement, c’est pas possible donc voilà, là, çà fait trois mois qu’on prend énormément de retours, la V2 est déjà en route avec tous ces retours-là et on est en train de préparer justement la prochaine version. Donc on est vraiment sur ce cycle continu, perpétuel.

Claire Cornic : donc vous êtes à l’écoute des feedbacks des utilisateurs. Comment cela se passe concrètement la vie quotidienne chez TOD ? Le matin, vous avez une réunion ?

Donovan Bridoux : En fait, justement, appliqué au développement. Tous les matins, en fait, on fait un récap de ce qui est à faire dans la journée et ce qui il y avait à faire, parce que moi je travaille soit avec une semaine d’avance, soit quelques jours quand je suis en retard, parce que j’étais souvent en retard (rires). En fait, pourquoi, parce qu’au Vietnam, ils se lèvent beaucoup plus tôt, ils se lèvent quand il est 3 heures ici, il y a 7 heures de décalage et du coup, moi, si je n’avais pas fini les fonctions dont ils avaient besoin au Vietnam, alors ils perdaient quasiment une matinée donc du coup, j’étais obligée de faire énormément de choses à l’avance.  Donc, du coup, tout ce qui est justement définition des fonctions, du sprint, etc… il fallait que moi, j’ai un temps d’avance sur eux pour qu’ils puissent travailler et optimiser leur temps. Il y avait énormément de parallélisassions. Donc, en gros, comment cela se passait, le jour d’avant, moi je travaillais sur ce qu’ils allaient faire dans les 2,3,4 prochains jours donc c’était sur des sprints assez courts, donc c’était sur des sprints de quasiment une semaine, enfin 4 jours à peu près. On définissait justement toutes les fonctionnalités dont on avait besoin. Moi, je m’occupais de la partie développement intelligence web, donc web service, etc…et eux, se sont occupés du développement de l’interface mobile. Donc, en gros, ils avaient énormément besoin de mes fonctions sinon, ils ne pouvaient pas développer leur interface mobile. Donc, voilà, moi, le matin, je me levais, je préparais avec les chefs de projet ce qu’il y avait besoin parmi toutes les fonctionnalités, ce qui était en priorité, qu’est-ce qu’on pouvait paralléliser, où ils en étaient, donc il y avait une petite réunion comme çà, donc c’était par Skype directement. Lui, ensuite, la journée, il allait les voir, il était déjà quasiment 14 heures et il leur disait un peu ce qui allait arriver dans les deux prochains jours et du coup, on essayait d’évoluer comme çà sur un rythme assez tendu, sur un sprint de 3-4 jours. Ce qui était intéressant, c’est que enfin moi j’étais et la partie cliente et la partie production. Donc, j’avais un petit peu aussi la double casquette parce ce que j’étais obligé parce qu’il fallait que je développe aussi la partie intelligence web. Donc, c’était intéressant de voir et le développement du retour et de faire les tests ensuite de ce qu’ils avaient développé en fin de semaine, etc …

Claire Cornic : et donc la nouvelle version sera livrée …

Donovan Bridoux : alors la nouvelle version, on a une première version web vraiment avec l’ajout d’un mode planifié, etc parce que là on est vraiment sur le mode temps réel, l’ajout d’un mode planifié qui devrait arriver normalement en mai. La nouvelle version mobile arrivera normalement courant été 2016

Claire Cornic : Très bien. Alors Donovan, je voudrais savoir si tu pouvais donner des conseils à des futurs fondateurs de startups dans le domaine du web et de l’application mobile, par rapport à ton expérience. Voilà est-ce qu’il y a des choses que tu pourrais partager ?

Donovan Bridoux : Alors, déjà, sur l’opérationnel, dotez-vous de bonnes compétences à la base, ayez confiance dans votre équipe technique parce que c’est super important car ce qui fait votre startup, c’est votre produit réellement alors chiadez vraiment votre produit à mort. Si vous n’avez pas cette compétence technique et nous, justement, c’est ce qui nous manquait, je ne développe pas sur mobile encore. Du coup, nous, on avait regardé pour faire faire cela en France, c’était extrêmement cher. Du coup, nous on s’est tourné vite vers l’offshore et finalement, cela peut faire peur, il y a une part de risque importante mais j’en ai un très très bon retour d’expérience et un très très bon retour globalement, à l’unique condition, c’est  que vous ayez un chef de projet qui parle votre langue et qui est présent là-bas. Voilà, si vous devez partir à l’offshore et que vous n’avez pas les compétences techniques réellement sur place, faites-le vraiment parce que cela vaut le coup, c’est super intéressant humainement parlant, même en terme de gestion de projet, etc, c’est génial mais dotez-vous d’un chef de projet qui parle votre langue qui fait l’interface entre vous et le prestataire. C’est vraiment, c’est çà qui a fait le succès de notre première version et c’est pour cela que cela s’est aussi bien passé.

Claire Cornic : Merci beaucoup Donovan pour ce retour d’expérience. N’hésitez pas à laisser un commentaire sous cet article et à bientôt pour une nouvelle interview du Blog-gestion-de-projet.com

Ajouter un commentaire