Mon ordonnance pour un chef de projet stressé qui doute

Mon ordonnance pour un chef de projet stressé qui doute

Vous avez sans doute déjà été atteint par ce syndrome très connu par les chefs de projets ?

C’est celui de « j’ai-la-tête-dans-le-guidon-et-je-ne m’en-sors-plus ! »

MA PRESCRIPTION

1-     Prendre d’urgence 1 heure ou encore mieux une demi- journée : Tout arrêter, souffler et prendre du recul

2-     « Mais au fait pourquoi je fais ce projet ? » Rappelez-vous quels sont le ou les objectifs du projet ? Quels sont vos objectifs personnels en tant que chef de projet ?

3-     Qu’est-ce que vous avez à faire ? Et qu’est-ce qui n’est pas à votre charge mais peut être plutôt à celle d’autres services ou à vos chefs d’équipe ou à des membres de votre équipe. De plus, certaines tâches qui pouvaient vous apparaître importantes à un certain moment du projet et que vous avez effectuées actuellement ne sont peut-être pas, avec le recul, prioritaires pour le projet.

4-     Repensez à Paréto et concentrez-vous sur les 20% de tâches et d’activités qui permettent de réaliser 80% du projet, du produit, des objectifs.

5-     Certaines tâches peuvent peut-être être effectuées plus rapidement par un autre moyen. Quand le temps manque, il est parfois préférable d’externaliser certaines tâches. En effet, certaines ont un impact marginal sur le budget et permettent un gain de temps énorme.

6-     Halte à la réunionite ! Préférez les petites réunions fréquentes sur des sujets précis, pour faire un point avec votre équipe ou prendre des décisions, plutôt que 4 heures de réunion qui s’éternisent et mobilisent tout le monde. Dans le cas d’une réunion un peu plus longue, les membres de l’équipe qui ne sont pas impliqués dans tous les sujets peuvent être appelés seulement quand ils sont concernés. De même, pour vous, quand vous devez assister à une réunion, demandez à être appelé quand votre sujet sera évoqué ou rejoignez la réunion lors d’une pause pour ne pas déranger.

Aurélie Richard

Copyright photo : © laurent hamels – Fotolia.com

Ajouter un commentaire