L’observatoire des projets fait un bilan de l’état des projets en France

L’observatoire des projets fait un bilan de l’état des projets en France

 

Observatoire des projets

Saviez-vous que 47% des chefs de projets estiment que plus de la moitié de leurs projets réussissent? Ce chiffre provient d’une étude dénommée l’Observatoire des projets.

Cette semaine, en effet, j’ai été contactée par un ingénieur qui a travaillé en équipe sur une initiative scientifique dénommé l’Observatoire des projets, visant à fournir un bilan annuel de l’état des projets en France. Il m’a proposé de prendre connaissance du rapport et autorisé à vous en parler.

L’ambition de l’observatoire des projets est la suivante : “déterminer le niveau de corrélation entre la maîtrise des projets et leur réussite, identifier les corrélations entre le niveau de réussite et de maîtrise des projets et les moyens structurels que les entreprises mettent en place à cette fin”.

Quelles entreprises ont été sollicitées pour participer à cette étude? Combien ont été retenues?

Les entreprises qui ont été sollicitées pour participer étaient aussi bien publiques que privés mais de plus de 250 salariés et pour tous les secteurs d’activité.

La population totale (ou population-mère) concernée correspondait donc à 7335 entreprises au 1er janvier 2010 (source INSEE 2010). Le questionnaire devait être rempli par les personnes ayant une visibilité sur l’ensemble des projets que leurs entreprises ont réalisé en 2010. Les données ont été collectées à travers un questionnaire de 31 questions en ligne anonyme entre le 21 juin au 20 novembre 2011. L’enquête a été adressée aux décideurs projets (DSI, PMO, directeurs qualité, …)

Un échantillon final de 110 réponses exploitables a finalement été retenu sur 123 réponses complètes. En comparant avec la classification de l’INSEE, il s’est avéré que l’administration publique ainsi que le secteur d’activités financières et d’assurance ont été sur-représentés dans cet échantillon alors que les secteurs de la construction et du commerce ont été sous-représentés quantités d’intérêt,…).

L’objectif en 2012 est d’avoir beaucoup plus de réponses encore.

 

Constat de l’étude 2011 : Encore trop de projets échouent …

Selon cette étude “47% des sondés estiment que plus de la moitié de leurs projets réussissent, alors qu’ils sont près de 26% à déclarer que plus de la moitié de leurs projets dérapent de plus de 15%”.

Ce qui ressort de cette étude est que plus les alertes sur les causes de dérapages sont données tardivement, plus les projets sont voués à des retards importants, voire à l’abandon pur et simple.

Les entreprises qui réussissent la majorité de leurs projets détectent les problèmes précocement

Ce qu’on peut lire dans l’étude : “Dans le cas où l’engagement n’a pas été globalement respecté c’est-à-dire qu’au moins l’un des trois paramètres (coût, délais ou référentiel des exigences) a dérapé de plus de 15%, l’ensemble des projets et les projets stratégiques ont des performances différentes. En effet, dans 26% des cas (respectivement 13% pour les projets stratégiques), les entreprises déclarent avoir plus de la moitié des projets qui dérapent, dans 47% des cas (respectivement 55%) elles déclarent qu’entre 16 et 50% de leurs projets dérapent et dans 26% des cas (respectivement 32%), elles déclarent que seulement moins de 15% de leurs projets dérapent.

On peut lire aussi “Nous remarquons que les entreprises qui réussissent la majorité de leurs projets détectent les problèmes précocementpour la majorité de leurs projets.”

Il y a une corrélation forte entre les moyens structurels mis en place par les entreprises et le niveau de réussite (et de maîtrise) des projets. L’étude rappelle que ce dernier point ayant été initialement théorisé dans le « Management Par Projets » de Roland Gareis (1990).

Quelles sont les variables qui influencent la réussite des projets?

Les facteurs clé de succès des projets qui ressortent de cette étude sont les suivants:

  • Très bonne définition du rôle du chef de projet
  • Bonne gestion de la phase avant-projet
  • Existence d’une structure dédiée à la coordination inter-projets
  • Très bonne maturité du processus de contractualisation
  • Excellente gestion des approvisionnements
  • Très bonne gestion du risque
  • L’Unité d’Appui aux projets peut s’auto-saisir des problématiques liées au management de projet
  • Très bonne gestion de la communication
  • Niveau très élevé d’adaptabilité du référentiel
  • Excellente gestion de l’intégration et du contenu
  • Excellente gestion des ressources humaines
  • Excellente gestion des coûts
  • Niveau avancé de partage des connaissances
  • Très bonne gestion des risques
  • Le référentiel est consolidé à travers un SIP
  • Le management des connaissances est institutionnalisé sur l’ensemble des projets.

Le résultat de l’étude est très parlant : “Une relation claire et évidente existe entre les moyens mis en place par les organismes et leurs performances en termes de réussite des projets, de détection des problèmes critiques et de réactivité face aux problèmes, cela dans les deux cas extrêmes de structures très peu développées (ou inexistantes) ou de structure très développées. Dans les cas où les entreprises commencent à monter en maturité, les résultats ne sont pas homogènes et donc non identifiés”.

 

Quelles sont les variables qui amènent à l’échec des projets?

L’étude liste ceux-ci :

  • Pas de référentiel pour gérer les projets
  • Aucune activité ne prépare le lancement du projet
  • Très bonne définition du rôle du CP/DP
  • Le rôle du CP/DP est considéré comme temporaire et ne réclamant pas de compétences spécifiques
  • Pas de politique de partage des connaissances
  • Pas de planification
  • Gestion des contenus et de l’intégration primitive
  • Phase d’avant-projet non-formalisée

Qu’est-ce qui m’a plu dans cette approche?

Ce qui m’a plu dans cette initiative de l’Observatoire des projets est qu’elle n’avait pas eu de précédent en France et qu’elle va être renouvelée cette année. La lecture de cette étude me donne encore plus envie de publier des articles et des supports méthodologiques pour vous aider à réussir vos futurs projets.

Comment participer cette année à l’Observatoire des projets?

Vous êtes chef de projet ou Directeur de projets ou vous l’avez été?

Vous pouvez répondre au questionnaire en ligne sur le site de l’Observatoire de projets. Communiquez cette information à vos collègues.

Pour télécharger l’étude complète 2011 de l’Observatoire des projets, cliquez ici

Copyright photo : © Sandra van der Steen – Fotolia.com

Ajouter un commentaire