Posez-vous les bonnes questions avec la technique du QQQOPCCCMR

Posez-vous les bonnes questions avec la technique du QQQOPCCCMR

Vous devez résoudre un problème,  explorer de nouvelles idées, organiser une réunion, rédiger un document…, la technique du QQQOPCCCMR est là pour vous aider à ne rien oublier, à explorer la thématique dans toutes ses dimensions.

 

D’où vient cette méthode ?

 Mais qui a eu cette merveilleuse idée de méthode : il s’agit de Quintilien, un pédagogue et rétheur latin dès le premier siècle.

Cette technique est utilisée depuis lors pour résoudre des questions épineuses et examiner avec rigueur une problématique.

Quintilien avait une vision très moderne du questionnement car il commençait par les questions relatives à l’être humain, il le plaçait au centre et en priorité de ses questionnements et de la solution à trouver.

 

Qu’est-ce que signifie ce sigle, en particulier pour la gestion de projet?

QUI?

Les acteurs, les bénéficiaires, les commanditaires, les parties prenantes, les responsables…

QUOI?

De quoi parle-t-on? Qu’est-ce que ce n’est pas ? Le produit,  le service, le problème, l’objectif et sa finalité

QUAND?

La deadline, Les délais, les durées, la planning…

OU?

Le lieu du projet, les lieux de travail et de développement…

POURQUOI?

Définir les raisons, les enjeux du sujet évidents ou cachés…

COMBIEN?

Les chiffres, les statistiques, les rapports, le budget, les estimations…

COMMENT?

La méthodologie de travail, les techniques, les possibilités de mutualisation entre projets, entre équipes…

QUELLES CONSEQUENCES?

Sur l’environnement, l’entreprise ou l’organisation, les acteurs, les parties prenantes, le temps de travail

QUELS MOYENS?

Les ressources humaines, financières, matérielles, les lieux…

QUELS RESULTATS?

L’objectif du projet, le résultat attendu avec ses indicateurs…

 

Un petit bonus à cet article

Un logiciel vous permet d’utiliser la méthode de Quintilien dans un mode un peu plus ludique : Freemind.

Vous pouvez en effet utiliser cette méthode dans le cadre d’un mind map.

 

Aurélie Richard

Copyright photo: Svetlana Gladkova Fotolia  et Aurélie Richard

4 Commentaires

  1. tewoz 28 novembre 2012 à 14 h 33 min - Reply

    Je comprends pas d’ou vient le nom QQQOPCCCMR puisque si on suit les questions, on arrive à QQPCCQOQQQ.
    Bref, ce n’est rien de plus que du bon sens en fait cette méthode, comme beaucoup de méthodes d’ailleurs… 😉

    • aurelie 28 novembre 2012 à 15 h 46 min - Reply

      Bonjour. Avec la bonne lettre en couleur, ça va tout de suite beaucoup mieux! Effectivement, les techniques utilisées en gestion de projet paraissent souvent pleines de bon sens! Elles nous permettent justement de ne rien oublier et dans ce cas particulier de se poser toutes les bonnes questions. Une méthode comme celle de Quintilien peut paraître tellement simple mais elle a fait ses preuves et reste incontournable. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple :)

  2. tewoz 29 novembre 2012 à 15 h 01 min - Reply

    « Pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple »… c’est tellement loin de la réalité des entreprises parfois. 😉

  3. Bruno 21 février 2015 à 6 h 11 min - Reply

    Bonjour! J’aime vraiment cette méthode de Quintilien qui me rappelle ma 6eme des humanités secondaires!
    Je développe ces jours-ci l’esprit d’entreprise, je crois me retrouver ici au bel endroit pour m’approfondir.

Ajouter un commentaire