Qu’est-ce que la mathématique du planning?

Qu’est-ce que la mathématique du planning?

Le planning c’est quand même la partie visible d’un iceberg de mathématiques !

Tout d’abord un planning, c’est directement ce que l’on appelle un Graphe, au sens de la recherche opérationnelle, discipline destinée à optimiser la prise de décision dans un univers incertain. C’est quand Leonid Kantorovitch, à la veille de la guerre 39-45,  applique la programmation linéaire à la théorie des graphes, que la planification opérationnelle naît.

Viennent s’y greffer les algorithmes très complexes d’optimisation sous contraintes : des ressources, nivellement/lissage, toujours issus de la Recherche Opérationnelle.

On parle de statistiques aussi, avec le planning probabiliste et la méthode Monte Carlo, d’estimation probabiliste des durées selon la méthode PERT, voire de chaînes de Markov pour prendre en compte le passé dans les prévisions.

Il y a les rapports aussi, des diagrammes pas toujours simples, diagrammes temps-temps, distance-temps, courbes en S, tableaux de bord avec % écarts, variation, productivité et autres.

Il y a cette notion de décomposition structurée, à la Descartes : le WBS, et des notions d’interfaces entres les éléments, internes et externes.

Heureusement tout ceci est transparent pour le planificateur, qui peut y ajouter sa valeur ajoutée, c’est-à-dire, sûrement, le bon sens !

Jean-Yves Moine

Copyright image : pixabay.com

Ajouter un commentaire